Saturday, 3 March 2012

Il était un très long bateau...

Ce matin en allant faire les courses je vois une ribambelle d'avirons sur la Tamise, les rameuses par équipe et en maillots de compétition. Le temps que je retourne à l'appartement (prépare le repas, mange et revienne avec l'appareil photo) les filles étaient sorties de l'eau. C'était au tour des garçons de se mettre à l'eau (à vue de nez des cadets et ne faisant pas de réelle compétition... ou alors je n'ai pas tout compris).



Malgré un père professeur d'EPS, j'avoue avoir relativement peu d'intérêt pour le sport et ne pas y connaître grand chose en aviron. En revanche, l'aviron étant un sport national il mérite que je m'y intéresse un peu. Notez que je compte aussi aller voir un match de croquet (ou criquet j'hésite encore).
De plus, la grande course entre Cambridge et Oxford aura lieu le mois prochain, alors la course d'aujourd'hui a été pour moi un entraînement. Pour l'anecdote, lorsque Julien m'a appris que le départ de cette mythique course avait lieu chez nous (au Boat Club de Putney), je m'étais étonnée qu'elle ne parte ni de Cambridge, ni d'Oxford. Hé oui, je suis également nulle en géographie (car il n'y a pas de cours d'eau reliant ces deux villes et ça ferait une distance vraiment importante pour de l'aviron).

J'ai donc fait de nombreuses découvertes aujourd'hui : savez-vous qu'il faut couper les bateaux pour les mettre sur la remorque ? Evident me direz-vous, mais je n'y avais jamais réfléchi moi ! Et les chaussures restent attachées au bateau, alors que les rameurs montent dedans avec de vulgaires bottes en plastique : cela fait un drôle de contraste avec l'aérodynamique du bateau.



Je me doutais bien qu'il y avait un nombre variable de rameurs par bateau et la présence ou non de barreur. Jusque là, pas de problème (enfin je me demande bien pourquoi ils ne mettent pas de rétroviseurs lorsqu'il n'y a pas de barreur car ça m'a l'air pénible de se retourner sans arrêt).  

J'avais également bien compris que les rameurs faisaient face à l'arrière du bateau; d'où l'intérêt du barreur qui est assis dans l'autre sens pour diriger l'embarcation. 
Mais à aucun moment je m'étais imaginée qu'ils puissent encastrer le barreur dans le bateau comme cette pauvre fille :


J'ai également pu assister à la mise à l'eau de ces bateaux d'une longueur peu commode il faut le dire.


Bref, un après-midi enrichissant !

(Cliquez sur l'image pour lancer l'animation)

4 comments:

  1. En fait tu voulais dire cricket.
    Car le croquet est un sport de jardin et le criquet un animal de jardin.
    Quand je vois cette fille à l'avant du bateau qui regarde le paysage défiler sans rien faire, je me dis que c'est peut-être un sport pour toi...

    ReplyDelete
  2. Pour plus de précisions (sonores dans la langue de Shakespeare) pour Amélie:

    http://oald8.oxfordlearnersdictionaries.com/dictionary/cricket

    http://oald8.oxfordlearnersdictionaries.com/dictionary/croquet

    http://oald8.oxfordlearnersdictionaries.com/dictionary/croquette

    http://www.forvo.com/word/jiminy_cricket/


    A noter qu'il est vrai qu'en anglais cricket peut se reférer tantot au sport (pas de jardin) tantot à l'animal (lui de jardin):

    Une aide visuelle est donc disponible ci-dessous pour éviter toute confusion :

    le sport : http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/8b/Muttiah_Muralitharan.jpg/800px-Muttiah_Muralitharan.jpg

    l'animal : http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b7/Snodgrass_Gryllus_assimilis.png/466px-Snodgrass_Gryllus_assimilis.png

    ReplyDelete
  3. Ah ça pour se moquer vous êtes là !!! J'avais très bien compris Amélie !

    ReplyDelete
  4. Merci pour toutes ces précisions ; néanmoins, je maintient que c'est bien du croquet je compte aller voir, RDV le 22 avril pour assister à un tournoi
    (http://www.croquet.org.uk/?p=/tournament/CACalendar.asp)
    Il me tarde !!!

    ReplyDelete